“Rien d’audacieux n’existe sans la désobéissance à des règles.” de Jean Cocteau (Poésie critique)

Des médias indépendants demandent une commission internationale d’enquête sur l’assassinat des trois religieuses italiennes.

A son Excellence Monsieur le Ministre burundais de la Justice et Garde Des Sceaux,

A son Excellence Mgr le Nonce Apostolique, Représentant de l’Etat du Vatican,

A son Excellence Mgr le Président de la Conférence Des Evêques Catholiques du Burundi,

A son Excellence Monsieur l’Ambassadeur de l’Union Européenne au Burundi,

A son Excellence Monsieur l’Ambassadeur d’Italie au Burundi avec siège à Kampala,

Objet : demande d’une Commission internationale pour faire une enquête sur l’assassinat des trois religieuses italiennes à Kamenge.

Excellences,

Nous, les responsables des médias indépendants, Radio RPA, Radio Isanganiro, Radio Bonesha, Radio-Télévision Renaissance, le Groupe de Presse Iwacu, le journal Burundi Eco, et l’Agence Net Press, nous avons été choqués par l’emprisonnement de notre collègue, le journaliste et directeur de la Radio Publique Africaine , Bob Rugurika.
Pour nous, cet emprisonnement est une atteinte intolérable à la liberté de la presse et vise à détourner l’attention de la communauté nationale et internationale de l’essentiel : le meurtre abject de trois religieuses qui avaient consacré leur vie au Burundi.

Excellences, au lieu d’emprisonner ce journaliste, dans des conditions déplorables, la justice aurait dû explorer les pistes soulevées par son enquête. Nous refusons que notre collègue soit le bouc-émissaire dans cette affaire très grave dans laquelle de hautes personnalités de l’appareil sécuritaire ont été citées.

Excellences, cette affaire vient encore alourdir un climat politique déjà vicié par les dernières attaques sur Cibitoke notamment.

A quelques mois des élections, la tension qui règne aujourd’hui entre les médias indépendants et le pouvoir compromet gravement la sérénité qui devrait caractériser le processus électoral.

Pour sortir de cet engrenage qui n’augure rien de bon, nous, les responsables des médias indépendants ci-haut mentionnés, conscients de graves dangers qui pèsent sur le pays, nous vous demandons :

• La mise en place rapide d’une Commission Internationale constituée d’experts burundais et étrangers pour faire toute la lumière sur l’assassinat des trois religieuses italiennes.

Sur ce meurtre, nous croyons en effet qu’une commission mixte permettrait d’explorer toutes les pistes, dont celles avancées par notre collègue aujourd’hui en prison.

Excellences, les responsables des médias indépendants ci-haut cités, resteront mobilisés pour que toute la lumière soit faite.
Dans cette attente, et confiant dans votre soutien, nous vous prions Excellences, de faire diligence.

Bujumbura le 2 février 2015.

La liste des responsables des médias signataires en annexe.


([Lu sur - iwacu-Burundi.org)