C’est pour les gentlemen, mais, tu peux entrer...

Lu dans le Courrier International, supplément au numéro 978-979-980 du 1er au 19 août 2009, intitulé Mourir de rire ! Un tour du monde de l’humour (que je garde précieusement), pour le déguster par petites gorgées, comme un nectar...

Un nouveau riche entre dans un bar, s’adresse au garçon
- Dis-moi connard, où sont les chiottes ?
- Au fond à droite. Vous verrez une porte avec l’inscription ’’Gentlemen’’, mais ne faites pas attention, entrez-y quand même.

Fabien Cishahayo