Les récents actes criminels àBujumbura seraient d’origine politique Pana, 04/06/2009

Bujumbura, Burundi - Une organisation criminelle ayant des mobiles politiques serait à l’origine des attaques perpétrées ces derniers jours contre des maisons d’assurance à Bujumbura, a déclaré, jeudi, le directeur général de la Police nationale, Fabien Ndayishimiye, faisant référence aux aveux d’un membre du réseau de casseurs arrêté.

Citant toujours le témoignage du casseur présumé, M. Ndayishimiye a ajouté que la prochaine cible des attaques devait être le ministère burundais des Finances, ajoutant que ces actes criminels pourraient avoir un lien direct avec les prochaines échéances électorales de 2010 qui déchaînent déjà des passions dans la classe politique burundaise.

"Je voudrais dire à ces commanditaires tapis dans l’ombre de cesser immédiatement leurs agissements détestables et à tous les citoyens de se serrer les coudes pour faire échec au complot", a déclaré le patron de la police nationale burundaise.

En revanche, aucune information précise n’a filtré des enquêtes policières en cours au sujet des commanditaires de tels actes déstabilisateurs de la sécurité publique.

La bande de malfaiteurs a jusqu’ici opéré contre les grandes maisons d’assurance de la même manière, en entrant par effraction pour saccager de nuit les bureaux et signer leurs actes d’un sang d’origine animal sur les murs et le plancher avant de prendre la fuite sans rien emporter.

L’opinion, quant à elle, suit avec une grande angoisse cette nouvelle forme de criminalité qui se déroule sur fond de course effrénée pour le pouvoir.

Bujumbura - 04/06/2009

Pana