“Rien d’audacieux n’existe sans la désobéissance à des règles.” de Jean Cocteau (Poésie critique)

22 septembre 2005-22 septembre 2010

Les 5 ans de Burundibwacu.info

Chers lecteurs et chères lectrices

Depuis 5 ans, nous avons entrepris une aventure éditoriale qui, malgré ses ratés, continue à nous passionner. Cependant, nous n’avons pas toujours alimenté le site d’une manière qui réponde à vos attentes, ni à nos espérances. Croyez-moi, nous ne sommes pas nous -mêmes satisfaits de la manière dont cela se passe. Nous travaillons sur une base bénévole : tiraillés entre nos obligations professionnelles et notre engagement personnel à votre égard, nous n’avons pas toujours eu le temps de contribuer de façon assidue aux débats que mène notre peuple, aux combats qu’il livre.

La volonté y était, mais le temps nous a quelques fois manqué. Mais nous sommes déterminés à rester en ligne, et à investir dans cet espace, et surtout à le préserver contre toute manipulation. Et Dieu sait s’il y en a dans notre pays et dans nos diasporas.

Au moment où nous fêtons les 5 ans de ce site, la seule promesse que nous aimerions vous faire, c’est que le débat et le combat continuent. Mais nous aimerions aussi que vous puissiez réagir à nos publications, pour alimenter le débat, susciter des questionnements, orienter les échanges vers des directions que, peut-être, nous n’aurions pas envisagées sans votre apport. Si certains pouvaient aussi nous proposer des articles, nous les accueillerions aussi, avec la générosité qui nous caractérise, même s’ils ne correspondent pas à nos propres convictions. Nous n’hésitons jamais à donner la parole à nos contradicteurs, s’ils s’expriment en respectant les règles élémentaires de la civilité. Il nous est même arrivé de donner la parole à un contradicteur qui nous menaçait de nous traîner devant les tribunaux, parce que ses opinions ne correspondaient pas aux nôtres. Il faut avoir des idées arrêtées, mais pas toujours au même endroit, disait Jules Renard.

Ce cinquième anniversaire n’est donc pas l’occasion de l’autocongratulation. Il nous invite plutôt à la réflexion, sur notre rôle, sur le chemin parcouru, sur notre engagement. Je vous promets personnellement que je vais bientôt vous présenter le livre de Robert C. et Kathleen Krueger, dont je m’étonne que personne n’ait salué la publication dans les médias burundais. Je vous promets aussi que je vais intervenir plus souvent sur le site, en espérant que je vais me faire pardonner cette longue absence.

Je termine en remerciant les membres de l’équipe éditoriale qui, malgré leurs multiples occupations, ont tenu le fort, ont continué à alimenter cette flamme. J’espère que d’ici 5 ans, nous aurons la fierté de fêter une décennie d’existence. Avec vous, pour vous. Et pour faire mentir ceux qui prétendent que les Burundais sont incapables d’inscrire dans la durée les projets qu’ils entreprennent.

- Pour l’équipe éditoriale
- Fabien Cishahayo
- Éditorialiste