En Amérique latine, Kaddafi est sur tous les fronts

27/09/2009 10:03:22 | AFP

Réunis sur l’île de Margarita depuis samedi, à l’occasion du 2ème sommet Afrique-Amérique latine, les chefs d’Etat des pays du Sud rivalisent d’idées pour se faire entendre dans les grandes instances internationales dont celle de créer une "Otan du Sud".

Le dirigeant libyen Mouammar Kaddafi a proposé samedi la création d’une alliance militaire du Sud, calquée sur le modèle de l’Otan et sans objectifs "bellicistes", lors de la première journée du deuxième sommet Amérique du Sud-Afrique.

"Nous devons créer une Otan pour le Sud. Ce n’est pas une action belliciste. Nous avons nos droits, nous devons créer des organisations", de ce type, a déclaré Mouammar Kaddafi, lors de ce sommet réunissant une trentaine de chefs d’Etat des deux régions jusqu’à dimanche dans l’île de Margarita (nord du Venezuela).

"L’Amérique du Nord est liée dans tous les domaines à l’Europe, alors qu’il y a un vide dans l’Atlantique Sud. Nous devons créer une alliance pour pouvoir garantir une action historique et stratégique qui permette de combler ce vide", a-t-il ajouté.

Rapprochement Chavez-Kaddafi

L’objectif du dirigeant libyen, président en exercice de l’Union africaine (UA), est que cette alliance stratégique soit opérationnelle en 2011, lorsqu’il accueillera la troisième édition du sommet ASA. "Il faut commencer à travailler à la mise en place de ces projets afin qu’ils soient prêts d’ici deux ans. Si nous travaillons, nous y arriverons", a-t-il assuré.

Le président socialiste du Venezuela Hugo Chavez a, lui, décidé de signer huit accords de coopération avec son principal allié africain, le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, lors d’une réunion bilatérale prévue lundi à Caracas selon l’agence officielle ABN.

"Cinq accords sont déjà signés avec la Libye", a déclaré l’ambassadeur du Venezuela à Tripoli, Afif Tajeldine, sans préciser ni le montant, ni le champ d’action de ces accords entre ces deux pays membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

Lors de la réunion bilatérale de lundi, "les présidents pensent signer environ huit accords" supplémentaires, a-t-il ajouté, selon l’agence officielle vénézuélienne.

Hugo Chavez fait partie des leaders sud-américians adeptes de la coopération avec l’Afrique, et multiplie les accords et les projets économiques.