Burundi : libération conditionnelle de 953 prisonniers

( Xinhua 26.12.2012)Le ministre burundais de la Justice et Garde des Sceaux Pascal Barandagiye a lancé lundi à la prison centrale de Mpimba en mairie de Bujumbura la libération conditionnelle de 953 prisonniers répartis dans les 11 maisons de détention du pays.

"Avec la libération des 953 prisonniers, le total de ceux qui sont libérés depuis le commencement de ce processus s’élève à 5. 553, soit plus de 70% de ceux qui doivent être libérés. Nous attendons au cours de cette semaine le condensé des chiffres qui concernent la libération des prévenus. D’ores et déjà, nous avons eu l’assurance que les 1 400 qui restent vont facilement se retrouver parmi ces prévenus", a-t-il déclaré.

Le ministre a exhorté les prisonniers libérés à éviter de tomber dans d’autres infractions. "Tout prisonnier qui reviendra dans la prison pour d’autres crimes ou infractions ne bénéficiera plus d’aucune remise de peine", a-t-il averti.

Au total, 7.000 prisonniers doivent être libérés avant la fin de l’année comme l’a annoncé le chef de l’Etat burundais Pierre Nkurunziza.